suppression-de-chenilles-processionnaires-hermine-elagage

Chenilles processionnaires du pin

 

 

La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa) est un insecte de l’ordre des l’épidoptères, de la famille des Notodontidae, sous-famille des Thaumetopeoinae. Connues pour leur mode de déplacement en file indienne, les larves se nourrissent des aiguilles de diverses espèces de pins, provoquant un affaiblissement important des arbres et des allergies chez certaines personnes exposées aux soies des chenilles processionnaires du pin.

Les chenilles processionnaires du pin représentent un danger durant la période de Mars à Avril.

Les chenilles processionnaires du pin muent cinq fois.La vitesse de croissance des larves dépend de la température (et donc de l’altitude et de la longitude). Les chenilles processionnaires du pin tissent des nids de soie dans lesquels elles restent cachées pour s’alimenter. Lorsqu’elles changent de nid, elles se déplacent en « procession ».

La cohésion de la file en déplacement est assurée par le contact direct entre les chenilles processionnaires du pin.Au printemps, toutes les chenilles processionnaires du pin d’un même cocon quittent leur nid, toujours en procession, pour s’enfouir dans le sol. Chacune des chenilles processionnaires du pin va tisser un cocon avant de se transformer en chrysalide.

Au bout de plusieurs mois, les chenilles processionnaires du pin se métamorphosent en papillons adultes qui sortent de terre et s’envolent.

Thaumetopea-pytiocampa

Papillon / Chenille processionnaire du pin

 

LES DEGÂTS

Les Chenilles processionnaires du pin causent de nombreux dégâts, les chenilles processionnaires du pin, nourrissent d’aiguilles de pin qui conduit à son affaiblissement de la branche des arbres.

Les chenilles processionnaires du pin s’attaquent à différentes espèces d’arbres et principalement les pins :

  • PIN PARASOL
  • PIN D’ALEP
  • PIN MARITIME
  • PIN NOIR D’Autriche
  • PIN BLANC
  • PIN SYLVESTRE
  • LE CEDRE DE L’HIMALAYA

Les chenilles processionnaires du pin sont dangereuses pour l’homme et les animaux.

Les chenilles processionnaires du pin, possèdent des milliers de poils ultra urticants, lors d’un contact avec les chenilles processionnaire du pin, des réactions allergiques peuvent apparaître, telles que des éruptions cutanées de démangeaisons, et autres symptômes plutôt rare, maux de gorge, difficultés respiratoires, oedèmes.

 

nid_hivers_processionnaire_pin

Nid de chenilles processionnaires du pin

 

 

LES TRAITEMENTS

Plusieurs méthodes existent pour lutte contre les chenilles processionnaires du pin mais attention, il faut bien connaître le cycle biologique de la chenille processionnaire du pin, afin d’intervenir au bon moment, c’est à dire sur les stades les plus sensibles :

  • Insecticides biologiques, efficaces lors du début du développement des chenilles processionnaires du pin : la mésange.

Traitement phytosanitaire et aérien ou terrestre :

  • Appliquer un traitement avec un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis (BT kurtstaki, sérotype 3a3b), bactérie aux propriétés entomopathogènes. Ce produit – Agit par ingestion, spécifique des larves de lépidoptères. Respectueux de l’homme et des animaux, il préserve la faune utile. – Traitement à la dose de 40 à 50 milliards UBI/ha en automne (période idéale). Il existe 7 produits commerciaux homologués pour lutter contre les chenilles processionnaires du pin.
  • Appliquer un traitement avec un insecticide de la famille des benzoylurées : le diflubenzuron il agit par ingestion, perturbe le processus de mue sans arrêter l’alimentation. Il existe 6 produits commerciaux homologués pour lutter contre les chenilles processionnaires du pin.
  • Appliquer un traitement avec un insecticide de la famille des pyréthrénoïdes : la deltaméthrine. Il agit par contact, non sélectif, à employer en période hivernale. A réserver aux interventions de faible ampleur ou de rattrapage éventuel. Il existe 3 produits commerciaux homologués pour lutter contre les chenilles processionnaires du pin.

La lutte mécanique :

  • Couper et brûler les branches porteuses de pontes, pré-nids et nids des chenilles processionnaires du pin.

No Comment

Comments are closed.